Le portail du bien être, des médecines douces et de l'ésotérisme

Le portail du bien-être : thérapies, médecine douce, médecines alternatives, méthodes pour vivre mieux et bien...

ACCUEIL | PLAN DU SITE | DOSSIERS, ARTICLES | BIEN-ETRE | CONTACT | ANNUAIRE



:: Articles sélectionnés pour vous

Dossiers bien-etre Devenez maitre de votre temps PLANTES MINCEUR SHIATSU Phytothérapie Sophrologie REFLEXOLOGIE Méditation Feng Shui a l'occidentale Rire pour guérir Numérobiologie Compulsions, dépendances Huiles essentielles Initiation au tarot Constellations familiales Annuaire


:: DIVERS

Horoscope du jour
Les articles d'Eliane Ramel

Recherche personnalisée

:: VOYANCE, AVENIR


Votre Voyance Gratuite sur Internet

Sara Freder offre la possibilité de consulter votre Voyance GRATUITE sur Internet.

:: PRATIQUE



CONTACT
PARTENAIRES
SITE A VENDRE



:: Beauté, bien-être

 

Astuces Beauté, forme et bien-être

Objectif Beauté, conseils, astuces beauté, forme et bien-être

 

:: PARTENAIRES


Logos PlaceduBienEtre
Voyage
CHATmania
Comment faire

Daltonisme
Boutique chats
Mon jardin

 

TEMOIGNAGE, VECU

 

Bien être santé >> Dossiers >> Découvrir : la méthode Feldenkrais

STAGE FELDENKRAIS DANS UN CADRE ENCHANTEUR au DOMAINE DE KER-HUEL (29)

Domaine de Ker-huel

Imaginez un parc de cinq hectares planté de grands et beaux arbres, certains centenaires. Un parc aux allures de jardin japonais, ponctué de tunnel, marches et petit pont sous lesquels coulent ruisseaux et mares. Un parc où l'exubérance de certaines plantes vous fait arrêter fréquemment. Le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles des arbres et le clapotis de l'eau accompagnent votre balade ou votre rêverie...

Et imaginez, face à ce parc, la mer, l'océan, avec le bruit des vagues, le bruit du vent, la couleur changeante de l'eau (tantôt verte, tantôt bleue, tantôt argentée), l'odeur d'écume, d'iode, de sel marin, la caresse de l'air, dans les cheveux et sur la peau, toute cette immensité liquide devant vous, à perte de vue.

Parc de Ker-huel Finistère Sud

C'est dans ce décor paradisiaque, en Finistère sud, à Treboul-Douarnenez qu'Annick Augis propose son stage de printemps.

Pendant 5 jours, 3 heures par jour, le matin, la praticienne diplômée nous invite à expérimenter la fluidité du mouvement par la méthode Feldenkrais.

La vie stressante, que beaucoup d'entre nous mène en ville (et particulièrement en région parisienne), nous fait oublier ce que nous sommes : des êtres humains dotés d'un corps et d'un squelette articulé. Personne ne pense à la façon dont il bouge, dont il se déplace, à la façon dont une jambe, un bras, une épaule se lève, sauf lorsque cette jambe, ce bras, cette épaule font souffrir. A qui viendrait l'idée de s'intéresser à ce qui se passe dans le corps lorsqu'on enfile une veste, lorsqu'on ramasse quelque chose par terre, lorsqu'on attrape un objet en hauteur ou simplement lorsqu'on s'assied sur une chaise?

Ces gestes quotidiens, habituels, ne requiert aucune attention particulière. Ils se font automatiquement, sans y penser. Et pourtant, c'est le squelette tout entier, les muscles, les vertèbres qui sont sollicités à chaque instant.

La méthode Feldendrais permet de prendre conscience de toute la "machinerie", le mécanisme activés pour chacun de nos gestes et ainsi de les faciliter pour un meilleur confort de vie.

Avec cette méthode, vous êtes un peu comme un bébé, découvrant les nouvelles capacités de son corps, explorant de façon ludique et à son rythme chaque mouvement exécuté, en toute liberté.

Vous découvrez (ou redécouvrez) une autre façon de vous lever, de vous asseoir, de vous allonger, de bouger votre corps, sans effort, de façon extrêmement fluide, douce, différente.

Il ne s'agit absolument pas de gymnastique. C'est un travail mental pendant lequel chaque geste est conscientisé pour en favoriser le déroulement. En cas de difficulté (douleur par exemple), on peut même se contenter d'imaginer faire le mouvement proposé par la praticienne.

Annick Augis, grâce à des métaphores, des images, nous fait visualiser le processus à l'intérieur de nous qui amène un genou, un pied, un bras à se lever, à se tourner, à bouger en liberté.

Imaginons un train composé de plusieurs wagons attachés les uns aux autres. Il suffit que le frein n'ait pas été desserré sur l'un des wagons pour le train peine à avancer. Il en va de même pour notre squelette. Pour que chacun de nos gestes restent fluides, rien ne doit les limiter, les freiner. De la tête aux pieds, nous devons pouvoir bouger en toute liberté. Cela s'apprend, ou plutôt se réapprend. Les bébés savent faire bien mieux que nous, contrairement aux adultes, coincés dans leurs gestes, leurs attitudes.

Il n'y a pas besoin d'être souple pour pratiquer la méthode Feldenkrais. Tout se fait en douceur, la plupart du temps couché sur un tapis, la tête soutenue par un coussin, ou bien debout, ou assis sur une chaise. Chacun et chacune y va à son rythme, selon la perception qu'il ou elle a de son corps, selon son ressenti que chacun partage à la fin de chaque exercice.

Après quelques séances, on peut déjà noter le changement obtenu, différent pour chaque stagiaire.

Pour ma part, en 5 jours, j'ai pu constater une diminution de ma douleur (périarthrite scapulo humérale). Je me suis sentie plus légère, plus détendue, libérée de certaines tensions dans le corps, en particulier dans le cou et les épaules.

Depuis que je suis revenue de stage, il m'arrive d'imaginer la façon dont mon squelette se déplace en marchant dans la rue. J'ai l'impression de le faire avec plus d'élégance, de désinvolture et de lenteur qu'auparavant. Quand je marche à l'abri des regards, je laisse mes bras pendre et suivre exagérément le mouvement au lieu de le contrôler. La tête et les hanches suivent dans un mouvement ondulatoire. C'est très joyeux de marcher ainsi, tel un enfant libre et insouciant, en ayant la sensation d'être aussi mou qu'un chewing-gum.

Je pratique la méditation et après une demie-heure de zazen en lotus, je mets désormais en pratique un mouvement appris au stage Feldenkrais pour se relever. Cela me permet de le faire plus facilement.

Pour terminer, je tiens à remercier Annick Augis pour son enseignement de qualité, dispensé il est vrai dans un cadre paradisiaque. Je vous laisse juger par vous même :

Vue du domaine de Ker-Huel à Treboul Douarnenez

Niché, au coeur d'un parc aménagé de 5 hectares dominant la mer, le domaine de Ker-Huel propose tout au long de l'année 19 gîtes spacieux et tout confort d'une capacité d'accueil de 2 à 8 personnes ainsi qu'une maison familiale.

En savoir plus...

Pour en savoir plus sur Annick Augis, praticienne diplômée de la méthode feldenkrais et sur les cours et les stages proposés, cliquez ici.

© Mai 2011

 

Contact - Annonceurs - Mentions légales - Conditions d'utilisation - Infos, presse etc - Bannières - ©Placedubienetre - tous droits réservés