Le portail du bien être, des médecines douces et de l'ésotérisme

Le portail du bien-être : astrologie, médecine douce, beauté, voyance, bio, ...

ACCUEIL | PLAN DU SITE | DOSSIERS, ARTICLES | BIEN-ETRE | CONTACT | ANNUAIRE



:: Articles sélectionnés pour vous

Dossiers bien-etre Devenez maitre de votre temps PLANTES MINCEUR SHIATSU Phytothérapie Sophrologie REFLEXOLOGIE Méditation Feng Shui a l'occidentale Rire pour guérir Numérobiologie Compulsions, dépendances Huiles essentielles Initiation au tarot Constellations familiales Annuaire


:: DIVERS

Horoscope du jour
Les articles d'Eliane Ramel

Recherche personnalisée

:: VOYANCE, AVENIR


Votre Voyance Gratuite sur Internet

Sara Freder offre la possibilité de consulter votre Voyance GRATUITE sur Internet.

:: PRATIQUE



CONTACT
PARTENAIRES
SITE A VENDRE



:: Beauté, bien-être

 

Astuces Beauté, forme et bien-être

Objectif Beauté, conseils, astuces beauté, forme et bien-être

 

:: PARTENAIRES


Logos PlaceduBienEtre
Voyage
CHATmania
Comment faire

Daltonisme
Boutique chats
Mon jardin

 

PARTENAIRES


 

Bien être santé >> Dossiers >> Relaxation

LE TRAINING AUTOGENE, METHODE DE RELAXATION

Le training autogène est une technique, qui par le biais de la relaxation corporelle et spirituelle, vise à éliminer le stress et les symptômes qui en découlent comme l’insomnie et la migraine pour ne citer que ces deux-là. Pour induire un état hypnotique, son auteur, Schultz, a rassemblé un certain nombre de recommandations et a inventé des exercices d’ « entraînement ». Nous allons rapidement faire un tour de tout cela :

La préparation :

En observant les recommandations de Schultz on se rend compte qu’elles découlent du bon sens et consistent à :

- S’isoler : choisir un lieu calme, couper la sonnette et le téléphone.

- Se libérer des tensions. En effet, on conçoit facilement qu’en étant tourmenté par un besoin naturel (faim, envie d’aller à la selle), ou en souffrant des blessures infligées par des lacets qui compriment le pied jusqu’à la douleur, on ne parviendra pas à se concentrer sur les exercices. Il faut donc commencer par faire le nécessaire à ce niveau, trouver une position confortable etc. etc.

Les exercices sont regroupés en cycles. On commence la séance en se disant mentalement « je suis tout à fait calme ». Certains diront que cette phrase n’est là que pour enclencher un processus ou marquer un passage et que peu importe qu’elle détende ou non, mais notre expérience nous a conduit à conseiller d’imaginer une intonation lente, monotone, chaude et rassurante, c'est-à-dire qui exprime le calme de toutes les façons possibles. Quelquefois, quand on s’est entraîné un certain temps et selon les jours, cette phrase à elle seule provoque la relaxation, mais il ne faut pas être contrarié si ce n'est pas le cas. Voyons à présent le contenu de la séance : les exercices. Dans le cadre de cette introduction, seuls les premiers seront décrits, mais si vous souhaitez plus d’informations, contactez le webmaster qui me transmettra votre requête.

Les exercices

Le premier exercice sera répété trois fois par jour pendant une semaine. Il est centré sur la formule : « mon bras droit est tout à fait lourd » (en imaginant que le bras est en plomb) qu’il faudra là encore prononcer mentalement avec conviction et sérénité. On se concentre sur le bras pour bien prendre conscience de sa naturelle lourdeur.

Le second exercice sera ajouté au premier à partir de la seconde semaine, et la formule sera « mon bras droit est tout à fait chaud » associée à une image mentale de chaleur : les rayons du soleil par exemple.

Pour le troisième se sera : « mon cœur bat calmement » …

Terminer la séance

A là fin de chaque séance, certains conseillent d’accomplir des gestes pour, en quelque sorte, supprimer l’état psychique induit durant les exercices. On peut prononcer mentalement : « Doucement, mon bras est de nouveau léger. » ou « Doucement, la température de mon bras redevient normale ». Puis, on inspire profondément ...

Conclusion et critique

L'efficacité de la méthode n'est pas immédiate et il faut souvent attendre plusieurs séances avant de sentir la détente. Bien entendu, cette méthode est intéressante (nous n’avons d’ailleurs pas hésité à lui faire certains emprunts pour notre propre méthode, qui sera développée dans une fiche prochaine). Néanmoins, nous lui reprochons de ne pas suffisamment s’adapter aux cas individuels. Peut être l’auteur aurait-il dû pousser ses investigations plus loin et ne pas se contenter de rassembler les techniques qui semblaient fonctionner chez les sujets interrogés pour se poser la question, fondamentale de notre point de vue : quelle méthode pour quel patient ? Pour nous la seule approche envisageable est une technique « à la carte », où le patient choisirait lui-même, si nécessaire avec l’aide du thérapeute, ses propres exercices selon ses propres sensibilités.

Dossier par Psyché


Contact - Annonceurs - Mentions légales - Conditions d'utilisation - Infos, presse etc - Bannières - ©Placedubienetre - tous droits réservés

nonceurs
| Mentions légales | Conditions d'utilisation | Infos, recrutement, presse, etc.